DEBOUT LA FRANCE TOUJOURS DEBOUT
681
post-template-default,single,single-post,postid-681,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,cookies-not-set,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive
Nicolas Dupont-Aignan - Yerres

DEBOUT LA FRANCE TOUJOURS DEBOUT

Les militants de Debout La France ont effectué, dimanche 1er Septembre, leur rentrée politique à Yerres (Essonne). Revenant sur sa défaite, Nicolas Dupont-Aignan a fait son “mea-culpa”. Reconnaissant avoir passé “trop de temps à critiquer” et “pas assez à proposer”. Devant près de six cent personnes, le leader souverainiste a enchainé ses propositions. Paris En Mouvement vous livre les principaux extraits de son discours.

 

LA REFORME DES RETRAITES : “UNE BONNE IDEE” MAIS…

“La réforme des retraites à points, c’est une bonne idée. La fin des régimes spéciaux, c’est une bonne idée” reconnait Nicolas Dupont-Aignan. Cependant le député de l’Essonne souhaite qu’il n’y ait pas de “diminution de retraite”. Or, selon lui, “Emmanuel Macron programme une baisse dramatique des retraites pour tous ceux qui sont nés après 1963”. D’après le parlementaire, le problème n’est pas celui de la démographie, mais celui de l’emploi.

POUVOIR D’ACHAT : “LES SALAIRES SONT TROP BAS EN FRANCE”

“Je voudrais que notre parti soit le parti de la hausse des salaires” a déclaré le président de Debout La France.

“Le problème du travail en France, et de la réticence au travail, est lié au fait que les salaires sont dérisoires”, a t-il déclaré, sous l’oeil attentif de Benjamin Cauchy. “Si on augmente demain matin les salaires de 20% les entreprises crèvent” et “si demain matin nous disons le SMIC augmente de 25%, nos entreprises auront du mal”, reconnait-il. Selon lui, il faut “oser faire ce que TRUMP a fait aux Etats-Unis”“Il faut tout changer et revenir à la seule solution, à savoir la compétitivité et le Made In France”, a déclaré Nicolas Dupont-Aignan.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle propose notamment : “zéro impôt pour le million investi. Zéro impôt pour les bénéfices réinvestis sur le sol Français”. Il propose également une baisse des charges salariales pour permettre une augmentation des salaires. Selon le député, des économies sont à faire. Citant l’exemple de l’Allemagne, il propose la suppression des aides sociales aux nouveaux arrivants qui n’ont pas travaillé au moins cinq ans et souhaite renforcer la lutte contre les fraudes à la Carte Vitale et à la TVA.

“Nous avons 50 milliards d’euros qu’il faut récupérer et réinjecter dans la baisse des charges salariales de manière à ce que les salaires nets des Français puissent augmenter d’au moins de 10%” a précisé Nicolas Dupont-Aignan.

SECURITE : “TOUJOURS LE FAIT DES MEMES SPECIMENS”

Réagissant à l’attaque au couteau de samedi dernier à Villeurbanne, qui a coûté la vie à jeune homme de dix-neuf ans, Nicolas Dupont Aignan a déclaré que : “l’ensemble des attentats, depuis des années dans notre pays, et des attaques, des égorgements, sont toujours le fait des mêmes spécimens”. Selon lui, “un islamisme fondamentaliste militant a déclaré la guerre à notre civilisation”. Le député de l’Essonne y voit “un nouveau fascisme”, qu’il qualifie de “fascisme vert”.

S’appuyant sur toute une série de faits d’actualités, le président de Debout La France a notamment évoqué les agressions homophobes :”nous avons la plus forte régression qui soit face aux couples homosexuels dans notre pays. Aujourd’hui, plus beaucoup de couples homosexuels peuvent se tenir par la main, dans la rue, sans risquer de se faire tabasser. Et c’est curieux, on ne parle pas de ceux qui les tabassent. On n’en parle pas parce qu’on n’a pas le droit. Parce qu’on ne veut pas dire qu’il y a un problème culturel”.

Affirmant que “l’Etat abandonne les militants, les intellectuels de culture musulmane qui ont le courage de défendre la civilisation qu’il ont épousés et de combattre l’islamisme”, Nicolas Dupont-Aignan a affirmé “n’avoir jamais eu un patriotisme d’exclusion”.

“Tous nos amis de confession musulmane qui défendent la civilisation française, une liberté pour les femmes, doivent être aidés, confortés, alors qu’ils sont menacés de mort en permanence. Ils s’expriment plus courageusement que nous face à cet islam radical. Je n’ai aucun complexe à dire ce que je dis”, a t-il précisé.

Saluant le sénateur (LR) Jean-Louis Masson, présent à ses côtés, il a proposé l’interdiction de financement des cultes par des fonds étrangers et “la libération des femmes par le bannissement du voile”. Sur ce sujet, le député à notamment ajouté : ” les femmes ont un rôle à jouer, sinon elles reviendront un siècle en arrière”.

ECOLOGIE : MISER SUR UN NUCLEAIRE PROPRE

Photo : Paris En Mouvement

“Je viens d’apprendre que la France abandonnait toutes les recherches sur le nucléaire de la quatrième génération. C’est une folie. C’est un crime”, s’est insurgé Nicolas Dupont-Aignan. S’il reconnait la nécessité de sortir d’un certain nucléaire, le député de l’Essonne croit en la nécessité d’investir dans un “nucléaire propre”, notamment dans le réacteur au thorium, dit de 4ème génération.

Critiquant l’énergie éolienne “une pompe à fric pour des gens qui y investissent” le président président de Debout la France a fustigé le Gouvernement sur ce sujet : “le renouvelable en France, vous le savez, il est fait par les barrages qui vont être privatisés et donnés à des marchands de soupe.” Selon lui, “le renouvelable sera fait par l’industrie nucléaire propre de demain, qui aura une capacité mille fois supérieure à toutes les éoliennes que vous pouvez planter et qui défigurent nos villages”.

Le parlementaire est  également revenu sur les accords de libre échange (CETA et MERCOSUR) les qualifiants “d’un drame pour nos agriculteurs, d’un drame pour la planète”.

SANTE : NOUS MANGEONS DE LA MERDE

Le président de Debout La France s’est également insurgé contre la mal bouffe. “Nous mangeons de la merde ! Et j’ai décidé d’engager un grand combat sur l’alimentation et la santé, parce que la situation se dégrade. Le pourcentage d’obèses, en France, a explosé” a précisé Nicolas Dupont-Aignan, pointant du doigt “une certaine industrie agroalimentaire et une certaine grande distribution qui se croient tout permis”.

“Vous avez un clivage social sur l’alimentation qui devient insupportable” a notamment dénoncé le député de l’Essonne, lors de son discours de rentrée politique, annonçant aux militants de Debout La France “l’ouverture des états généraux de l’alimentation”.

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.